depuis Contra Info

Pas loin de un an après l’expulsion de l’houseproject voisine Liebig 14, notre projet Rigaer 94 et le bar squatté Kadterschmiede ont été attaqué par les flics.

Le 28 janvier 2012, une manif fut tenue contre un congrès de la police et une conférence sur les opérations urbaines à Berlin. La nuit, il y eu une fête de solidarité d’après-manif à Kadterschmiede, qui se trouve dans Rigaer 94. Avant même que la fête ne commence, le coin grouillait déjà de flics. Bientôt la querelle habituelle avec les flics à nos portes commença. Ce n’est pas inhabituel qu’ils essaient d’aller dans le jardin et de causer des ennuis. En premier lieu, ils étaient retenus par nos grilles externes comme toujours. Mais après ils essayèrent de trouver d’autres voies pour entrer dans la maison, escaladant les murs et se glissant dans les caves. Ils sont entrés par la porte de devant du Kadterschmiede et ont commencé à le détruire, ainsi que la porte d’entrée de l’espace de vie de Rigaer 94. Au début ils n’ont pas plus aller loin, car derrière les portes des barricades les attendaient. Entretemps ils ont répandus des tonnes de gaz lacrymos et au poivre dans la maison et vidés les extincteurs sur les marches de devant le Kadterschmiede. Des personnes étaient proches de la suffocation.

Les flics se sont finalement introduits par des caves voisines dans le Kadterschmiede et ont ouvert les barricades de l’intérieur. Ils ont battu et couru après les premières personnes qu’ils ont rencontrés et jeté quelques personnes dans les escaliers. Ils se sont aussi introduits dans deux appartements de l’espace de vie Rigaer 94 où ils ont battus, gazés au poivre et arrêtés de nombreuses personnes. Certains des arrêtés ont du attendre longtemps dehors dans un froid glacial leur transport pour le commissariat. Dans leurs allés et venues dans la maison, ils ont abimés les portes, les vitres et beaucoup d’autres choses. Les flics n’ont pas laissé un seul avocat venir à nous et quasiment toute presse a du se tenir assez loin de la scène.

Dans tout ce trouble et chaos, il y avait une grande solidarité de la part de beaucoup de gens et lieux. Quelques fêtes dans Berlin furent interrompues cette nuit et les gens mobilisés pour défendre Rigaer 94 et Kadterschmiede. Beaucoup de petits groupes courraient dans la zone provoquant des ennuis pour les flics, attaquant des banques et allumant des feux. Les flics se gênaient aussi entre eux : ils se disputaient à propos de comment mener les ordres et essayaient de montrer à chacun comment ils devaient faire leur boulot – au moins quelque chose de risible pour les gens arrêtés dans la maison. Nous assumons que les flics ont planifié et préparé cette attaque à l’avance – ils se sont garés dans les rues voisines avant même que la fête ne commence, ils connaissaient l’architecture et les rats se sont très bien enfuis de la maison – mais de ce point de vue ils ont agit plutôt stupidement et ils auraient pu nous causer encore plus de dégâts.

Dans le brouillard de toute cette merde incroyable c’était fantastique d’expérimenter toute la solidarité et le soutien. Merci beaucoup à ceux qui ont pris la rue, qui nous ont accueillis avec de la soupe chaude et des paroles réconfortantes lorsque nous fûmes relâchés du commissariat, et qui ont déjà commencé à réparer la maison quand nous y sommes retournés. Nous appelons tout le monde à contre-attaquer contre la répression et de continuer à lutter contre le capitalisme !

Pour une vie auto-déterminé et des espaces libres !

Défendons Rigaer 94!


related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. Germany: Pigs attack the Self-Organised Space ‘Rigaer 94′ in Berlin
  2. Russie: des Punks attaquent avec des bombes de peinture l’embassade d’Indonésie en solidarité avec les camarades IndonésienNEs

Sorry, the comment form is closed at this time.

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme