depuis Brèves du désordre

Crema, 30 janvier : Un tag sur le mur, et des flammes sur la porte d’entrée. Le local du Parti Démocrate, situé via Bacchetta, a été pris pour cible. “No Tav” et le symbole de l’anarchie ont été tagués sur le murs à côté de la porte d’entrée. Une partie des vitres est abîmée, comme si on avait essayé de la briser, tandis que la porte a été entièrement brûlée avec du liquide inflammable.
Traduit par nos soins de informa-azione, Mar, 31/01/2012 – 22:02

Milan, 31 janvier : Lundi dans la nuit, le local du Parti Démocrate de Bovisa Dergano a été dégradé : les rideaux de fer ont été tagués de slogans No-Tav et d’insultes, tandis que la vitrine a été détruite.
idem, Mer, 01/02/2012 – 20:56

Lugano (Tessin suisse), 31 janvier : La conférence “Police et Justice : quel rapport ?” , qui devait se tenir à l’université en présence des hauts magistrats italiens Gian Carlo Caselli et Armando Spataro a été fermement perturbée avec tracts, cris et banderole, puis corps à corps avec les vigiles des juges et gazage général par la police du canton. Le tout en solidarité avec les incarcérés No-Tav du 26 janvier et contre la justice.
Mer, 01/02/2012 – 17:44

Cagliari, 29 janvier : Un groupe de manifestants, avec une banderole où il y avait écrit « No Tav », a envahi hier soir deux voies ferrées de la gare de Cagliari. L’occupation des voies 4 et 5 a duré environ une demi-heure, de 18h15 à 18h45, et a causé des retards aux trains.

Turin, 27 janvier : trois sacs d’excréments ont été jetés en plein jour par un groupe au visage masqué contre les locaux du journal quotidien Cronacaqui. Les images de ce torchon ont été utilisées par la police pour incarcérer 26 individus la veille, suite aux affrontements en Val Susa des 27 juin et 3 juillet 2011.
Ven, 27/01/2012 – 22:37


related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. Mapuche: Violent raid policier expulsé par les weichafe mapuche

Sorry, the comment form is closed at this time.

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme