Le 10 mai au matin, des bombes fumigènes dans trois stations de métro ont paralysé le réseau au complet pendant plus de deux heures et demie en pleine heure de pointe.

La police de Montréal a appelée à la délation et les médias, entre autres la Presse, ont diffusé des photos de quatre personnes prises par des citoyens rats, ainsi que leurs identitées et leurs coordonnées.

Le lendemain matin les flics ont fait un raid dans un appart dans Hochelag. Plus tard, quatre personnes se sont livrées à la police. Les trois femmes et un homme ont été arrêté-e-s et demeurent détenu-e-s. Ils ont comparu samedi, le 12 mai, en après-midi par vidéo-conférence au palais de l’injustice de Montréal.

Ils/Elles sont accusé-e-s «d’incitation à craindre des activités terroristes» de complot et de méfaits de plus de 5000$.

Après avoir comparu-e-s lundi, sous les ovations du publique qui se trouvait dans la salle d’audiences, elles/ils resteront otages de l’État au moins jusqu’au 23 mai.

À noter qu’une vigile d’appui avait lieu à l’extérieur pendant la comparution ou les médias ont été confrontés et dénoncés pour les merdes qu’ils sont.

Des accusations de terrorisme quand personne n’a été blessé ni aucune vie n’a été mise en danger, venant de ceux dont le bras armé vise la tête des gens avec des balles de plastique et des grenades assourdissante, laissant des gens hospitalisés avec des yeux en moins, des lésions graves, des contusions cérébrales, des fractures crâniennes, etc… etc… ajoutons à ça un projet de règlement municipal qui vise à rendre illégale toute manifestation qui ne donne pas de trajectoire, donc toute manifestation spontanée, improvisée, qui n’est pas dirigée, organisée et encadrée par un groupe qui collabore avec les flics en plus d’un règlement anti-masque dans une ville qui a foutu des caméras partout, qui comporte une police politique dédiée au profilage politique des «anarchistes» et «marginaux», et où pendant les manifs on se fait filmer et prendre en photos par des flics, des hélicos, des «journalistes», et les services de renseignements, pour ne pas mentionner facebook… et finalement des médias qui rendraient fier Joseph Goebbels.

Celles/Ceux qui n’enterrent pas leur tête dans le fond de leur propre cul voient bien que ce qui se cache derrière le voile de plus en plus mince de la démocratie c’est le totalitarisme, et comme tous les États totalitaires qui comme celui-ci ont appliqués les mêmes mesures pour écraser toute dissension, ils ne réussiront rien d’autre que d’amplifier et radicaliser la révolte.

Solidarité active avec les otages de l’État!



related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. Les anarchistes sont dangereux pour leurs ennemis, même en prison
  2. Montréal: 5 personnes sont en procès par rapport aux arrestations pendant la nuit de lundi à mardi.
  3. San Fransisco, U$A: Émeutes après le meutre par la police d’un jeune de 19 ans n’ayant pas payé sont billet d’autobus
  4. Pas de paix dans les rues avec la police dans la rue! Manifestation en guise de réponse aux meurtres policiers du 7 juin
  5. Des centaines d’affiches placées dans le métro de Montréal en réponse à l’assassinat de Farshad Mohammadi par la police

Sorry, the comment form is closed at this time.

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme