Tandis que depuis vendredi le 18 mai des manifestations ont lieu dans plusieurs villes de la province, comme à Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières, à Montréal, des dizaines de milliers de personnes s’affrontent à l’État Policier et ses Forces de l’ordre défiant la nouvelle loi 78 qui exige, entre autre, que quelconque attroupement de 50 personnes et plus donne son trajet 8h d’avance et le modifie selon les exigences des flics sous peines d’amendes qui peuvent aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Vendredi le 18 mai,
après avoir donné un trajet au flics et quitter la place Émilie-Gamelin vers 21h, la manif qui, à un certain point comptait plus de 10 000 personnes de tous âges, à dévié et improvisé sa route. La foule scandait «la loi spéciale on, s’en câlisse!» et des slogans anti-gouvernement et anti-flics. Quelques 40 minutes après le début de la manif les flics ont chargé sans avertissement sur la foule en lançant des bombes assourdissantes à la hauteur des têtes, comme toujours, et ainsi ont commencé les affrontements. La foule a répliqué avec des roches, des bombes fumigènes et des cocktails molotov plusieurs noyaux se sont formés et des affrontements se sont poursuivis jusqu’à 3h30 avec des vitrines fracassés et des voitures de flics vandalisés. Il y a eu une dizaine d’arrestations et un homme a été hospitalisé en état grave après avoir reçu une balle de plastique à bout portant dans le foie.

voir une vidéo ici

Samedi le 19 mai,
une autre immense foule de milliers de personnes ont pris la rue étant la 26e manif nocturne en autant de soirées, aucun trajet n’a été donné au flics la manif est partie de la Place Émilie-Gamelin vers 21h comme chaque soirs. Le SSPVM a déclaré la manif illégale quelques minutes après son début et a répété le même avertissement à répétition avec la foule scandant «la loi spéciale, on s’en câlisse!». Un convoi de plusieurs camions d’anti-émeutes de la SQ suivait la manif par les rues parallèles. Plusieurs personnes étaient masquées en défiant le nouveau règlement municipal, en vigueur depuis la journée même, interdisant le port du masque pendant une manif.

Un peu après 22h les flics ont provoqué la foule avec des arrestations arbitraires et se sont mis à gazer. Les affrontements ont commencés et des barricades ont été érigé, notamment à l’angle Ontario et Saint-Denis où une barricade enflammé fut érigé et maintenue pendant plusieurs heures. Des voitures de flics et un autobus d’antiémeute ont été attaqués. La SQ est venue en renfort au SPVM et à un certain point les pompiers sont arrivés et se sont rendus jusqu’au feu, mais ont reçu l’ordre de s’en aller, surement que certains voulait que des photos de l’intervention de l’antiémeute sur un fond de barricades enflammés légitimise le power-trip des flics qui attaquaient tout ce qui bouge dans la rue où sur les terrasses des bars sur St-Denis. D’ailleurs le lendemain, le maire a répondu à certains journalistes qui questionnaient le travail des flics, que les casseurs avaient mis le feu Montréal.

Il y a eu selon les flics 69 arrestations, arrêtant à peu près n’importe qui n’importe quand. 9 des 69 personnes sont accusées de voies de fait contre des policier, agression armée et incendie, trois personnes toujours dans les cages de l’État ont été relâchées le 22 mai sous cautionnement (à noter qu’au même moment une autre personne toujours détenue par rapport à des accusations de méfait et de voie de fait contre un policier lors de l’émeute du 20 avril pendant le Salon du Plan Nord, s’est vue refusé sa libération et comparaitra de nouveau le 23 mai). Le proprio d’un resto a aussi été arrêté et passé 6h dans une cellule sans accusations parce qu’il portait un carré rouge et a laissé des gens qui se seraient réfugier de la répression dans la rue, entrer dans son resto. Un autre à annoncé qu’il poursuivrait le SPVM après qu’ils aient attaqués les gens sur sa terrasse.

Dimanche le 20 mai,
encore plusieurs milliers de personnes dans les rues de Montréal, la manif est déclarée illégale depuis le début. Encore une fois plusieurs personnes se sont masquées. Les flics ont tenté de disperser la foule à plusieurs reprise, mais des foules se sont dispersées et reformées pendant 5h durant lesquels il y a eu des barricades et des batailles de rues intenses contre des flics hors de contrôle. Des vitrines ont été fracassés (ce qui fera surement encore brailler les autoritaires paciflics) et des attaques sur des véhicules de police dont un a été incendié, dû à un «bris» selon les flics… À un moment, une foule de jeunes qui s’étaient fait prendre en souricière entre deux lignes d’antiémeute s’est regroupée et a foncé sur une ligne de flics armés jusqu’aux dents, plusieurs réussissants ainsi à s’en sortir en brisant et désorganisant les lignes. Camarades, votre courage nous réchauffe le coeur et nous montre le chemin d’un monde nouveau.

Les porcs ont fait plusieurs arrestations de masse, avec un bilan de 300 arrestations. Entre des dizaines de blessés, plusieurs personnes ont été vues inconscientes après avoir été attaqué par les flics, un homme à été transporté à l’hôpital, inconscient, après avoir reçu une balle de plastique à la tête. Plusieurs flics de merde ont été blessés aussi.

des photos du 20 mai par Leur Presse

Et ce n’est que le début…

 


related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. Une journée de lutte à Montréal: Solidarité avec les innus, citoyens-flics, manif sauvage et la vengeance des porcs
  2. Montréal – Pendant que l’État aiguise ses couteaux: affrontement avec les flics et attaques sur les banques
  3. Un compte rendu du 1er mai anticapitaliste 2012 à Montréal (+ photos et vidéos)
  4. La révolution ne sera pas tranquille – sur l’émeute du 25 avril à Montréal
  5. Plan Mort – Émeute dans le centre financier de Montréal et perturbation du Salon de l’emploi du Plan Nord (photos / vidéos)

One Response to “La loi spéciale, on s’en câlisse!”

  1. [...] La loi spéciale, on s’en câlisse! Share this:ShareTwitterDiggJ'aimeJ'aime  article [...]

Sorry, the comment form is closed at this time.

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme