depuis Solidarité Sans Frontières

Libérez les trois! Liberté pour les migrantEs! Halte aux détentions!
Sons de solidarité: Caravane et Rallye au Centre de prévention de l’immigration de Laval
(*reporté du lundi dernier à cause de la neige et pluie)

Dimanche le 16 décembre 2012
Rendez-vous au métro Rosemont à 12h30 pour rejoindre la caravane à Laval
Le rallye commence à 14h30 heures, retour à Montréal à 16 heures


* Pour réserver un siège ou pour offrir votre voiture afin qu’elle prenne part à la caravane : commissionpopulaire@gmail.com
** Si les rues semblent trop dangereux, on prendra un autobus loué directement au prison ; dans les deux cas, faut venir au métro Rosement à 12h30

Depuis plus d’une décennie, Mohammad Mahjoub, Mohamed Harkat et Mahmoud Jaballah se battent contre leur détention. Les trois hommes sont detenus en vertu d’un « certificat de sécurité », mesure qui permet au gouvernement d’arrêter les immigrant-e-s sur la base de profilage, de les détenir pour une période indéterminée et/ou de les expulser. Les renseignements que le gouvernement utilise contre eux demeurent secrets et la majorité de ces informations ont été obtenues sous la torture.

Mahjoub, Harkat et Jaballah représentent des cas extrêmes, mais ils ne sont que trois des milliers de migrantEs qui, au Canada, sont emprisonnées parce-qu’ils ne possèdent pas de status d’immigration permanent. De plus, le projet de loi C-31 doit entrer en vigueur d’ici la fin de la semaine. En instaurant la détention obligatoire pour tous(tes) les immigrant.e.s qui arrivent au Canada « de manière irrégulière », cette loi entraînera la détention de plus de migrant.e.s pour de plus longues périodes

Joignez-vous à nous cette journée-là pour participer à une tempête de bruit, manifestation familiale et amicale en face du Centre de prévention de l’immigration de Laval. À Montrèal, un convoi de voitures colorées partira du métro Rosemont, avec, à leur bord, des haut-parleurs, de la musique ainsi que des messages de solidarité pour les personnes détenues. Amenez des bannières, des objets pour faire du bruit, des casseroles et venez dénoncer les certificats de sécurité et la détention.

Si les rues semblent trop dangereux, on aura un autobus reservé; dans ce cas on prendra l’autobus au prison directement pour faire le manif.

Cet évènement est endossé par le Réseau de la commission populaire, Solidarité sans frontières, Dignidad Migrante, Mexicanos unidos por la regularizacion, Coalition Justice pour Adil Charkaoui, Personne n’est illégal Montréal, et le Centre communautaire des femmes sud-asiatiques (CCFSA).

Cet évènement a été organisé dans le cadre d’une Journée pan-Canadienne d’action, voir : www.supportmahjoub.org/pan-canada-days-of-action/ (in English)

Contexte

► Entre 2004 et 2011, 82 000 immigrant-e-s ont été incarcérées au Canada. Au moins 13 000 autres ont été emprisonnés depuis 2011.

► 4,8% de ces détenus sont des enfants.

► Plus de 35% de ces détenus sont enfermés dans des prisons provinciales à sécurité maximum, plusieurs sont enfermés dans leurs cellules pendant 18 heures par jour.

► Le gouvernement aime bien parler de sécurité pour justifier le détention des immigrant-e-s, mais en réalité, seule une minorité de ceux-ci sont détenus sur la base de telles allégations. En fait, 94,2% des immigrant-e-s sont détenu-e-s pour des raisons qui ne sont pas liées à la sécurité.

► Il y a trois centres de détention pour les immigrant-e-s au Canada : à Toronto, Laval et Vancouver. Le centre de Kingston, spécialement construit pour les detenus en vertu des certificats de sécurité, connu sous le nom de « Guantanamo du Nord », a été fermé discrètement en 2011.

► Les centres de détention des immigrant-e-s sont gérés en partenariat avec des compagnies privées comme G4S, Garda et Corbel Management Corporation. Seulement à Toronto, G4S et Corbel ont reçu 19M$ entre 2004 et 2008. Garda a le contrat pour le Centre de détention de l’Immigration de Laval.

► Une nouvelle loi (Loi C-31, adoptée en juin) permet au gouvernement de détenir des groupes d’immigrant-e-s entrant au Canada, sous prétexte que le minister de l’Immigration soupçonne qu’ils ont eu recours à un « passeur » ou si le ministre prétend que leurs dossiers ne peuvent pas être traités assez rapidement. Cela signifie plus d’immigrant-e-s en détention pour plus longue durée.

► Entre 2004 et 2008, environ 12 000 individus ont été expulsé annuellement. Depuis 2008, le nombre d’expulsions s’est accru jusqu’à 15 000 par année.

Pour plus d’information sur l’évènement à Montréal :
Réseau de la commission populaire

http://www.peoplescommission.org/fr/index.php

commissionpopulaire@gmail.com

Plus d’info sur l’enjeu des certificats de sécurité :
Justice for Mahjoub
www.supportmahjoub.org
justiceformahjoub@gmail.com


related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. Plan Mort – Émeute dans le centre financier de Montréal et perturbation du Salon de l’emploi du Plan Nord (photos / vidéos)

Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme