traduction de l’espagnol reprise sur Non Fides

Suite à la demande de changement de tribunal réalisée par l’un des inculpés de l’affaire dont fait partie le compagnon Henry, nous avons vécu et observé plus de trois mois de stagnation absolue de son procès, et donc plus de trois mois d’obstruction des possibilités légales de bénéficier de sa pleine liberté.

Initialement, bien que de manière provisoire (comme pour prétendre justifier leurs fonctions), les gratte-papiers avaient décidé que l’affaire serait transférée du premier tribunal au deuxième, prenant trois mois pour cette décision. Maintenant nous apprenons que ce changement sera annulé, l’affaire revenant de nouveau au premier tribunal.

Il reste à attendre de nouveau que les délais de tranfert des documents au tribunal initial soient finis, sûrement dans encore trois mois.

Avec cinq audiences suspendues depuis qu’Henry a été transféré de la prison de San Pedro à l’arrestation domiciliaire et une tentative de changement de tribunal, nous approchons d’une deuxième année de détention sans que rien ne se passe. Une répétition cyclique de prolongations constantes, le triomphe de la bureaucratie et des formalités insensées, ce que vivent sûrement aussi beaucoup de compagnon-ne-s à différents endroits.

Depuis Solidaridad Negra, nous encourageons la solidarité pour notre compagnon attrapé dans cet absurde tunnel répétitif de formalités et d’audiences qui ne conduisent à rien, ou seulement au dédain absolu pour la « justice » étatique.

“L’atermoiement illimité maintient indéfiniment le procès dans sa première phase. Il est nécessaire pour y parvenir que l’accusé et son auxiliaire, mais particulièrement l’auxiliaire, restent en contact constant avec la justice. […] En effet, l’instruction ne peut être suspendue sans au moins un semblant de cause. Aussi faut-il qu’elle se poursuive théoriquement. On doit donc de temps en temps prendre certaines dispositions, organiser des interrogatoires, ordonner des perquisitions, etc., etc. Il faut en un mot que le procès ne cesse de tourner dans le petit cercle auquel on a artificiellement limité son action.”
Franz Kafka, Le Procès.

Solidaridad Negra


related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. Bolivie: Solidarité avec Henry Zegarrundo
  2. Mexique : trois compagnon-ne-s arrêté-e-s suite à une attaque (ACTUALISÉ)
  3. Bolivie: 29 mai 2013, journée de solidarité internationale pour les défendants du 29 mai
  4. Chili : le compagnon Hans Niemeyer condamné à 5 ans de prison
  5. Mexique : lettre du compagnon Mario López (Tripa) à sa sortie de prison

Sorry, the comment form is closed at this time.

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme