traduction de l’espagnol reprise sur Camotazo



Après avoir passé près de 20 ans en prison, le 27 février José Miguel Sánchez Jiménez finissait la peine imposée par le Pouvoir. À minuit des proches et compagnon-ne-s de José Miguel se sont approchés de l’Ex-pénitentiaire (une des prisons de Santiago) pour accueillir le compagnon qui sortait le poing et la tête levés au milieu de banderoles, tracts, pétards et cris en souvenir du reste des prisonniers révolutionnaires. Entre accolades et salutations, l’événement s’est terminé sans arrestations mais avec affrontements verbaux avec les matons.

N’oublions pas Marcelo Villarroel, Juan aliste Vega, Carlos Gutierrez Quiduleo, Freddy Fuentevilla, Hans Niemeyer, Tamara Sol Vergara et tous/toutes les prisonnier-e-s révolutionnaires, subversifs et autonomes.

Parce que c’est dans la rue qu’on s’est rencontré : salutations et tendresse pour José Miguel Sánchez, de nouveau dans la rue !


related articles / articles relatifs / artículos relacionados:

  1. $hili: À un an du massacre à la prison de San Miguel – Lettre des prisonniers de la Lutte de Rue
  2. Chili : le compagnon Hans Niemeyer condamné à 5 ans de prison
  3. Chili: Lettre des camarades accusés dans l’affaire Security depuis la Prison Haute Sécurité
  4. $hile: At one year of the massacre at San Miguel – Letter from the Street Struggle prisoners
  5. Texto a un año de la Masacre en la carcel de San Miguel

Sorry, the comment form is closed at this time.

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme