Jun 222014

paru dans La Mauvaise Herbe vol.13 no.2

intro

Vers la fin des années 2000, après qu’aux États-Unis des cellules d’ELF et d’ALF se soit fait décimer par une vague de répression, au Mexique, des actions directes et des sabotages se faisaient de plus en plus courants (voir l’extensive chronologie dans Rabia y Acción n.9, Énero 2012, México). Plusieurs restèrent anonymes, mais plusieurs furent aussi revendiquées par l’ALF, l’ELF et des groupes/cellules anarchistes. Ces actions prirent de plus en plus d’ampleur au cours des années, et plus récemment il y a une tendance marquée vers une critique anti-civilisation dans les positionnements et les réflexions de nombreuses revendications d’actions ainsi que dans leurs cibles. Un de ces « groupes » a particulièrement retenu l’attention en plus de créer une certaine controverse, non seulement au Mexique, mais aussi internationalement, de par la consistance, l’envergure et le caractère de leurs actions et revendications…

Depuis 2011, un groupe se dénommant Individualidades tendiendo a lo salvaje (ITS) [Individualités tendant vers le sauvage] a revendiqué plusieurs actions, presque toutes dirigées contre des membres de la « communauté » scientifique mexicaine. La plus notoire fut l’explosion d’un colis piégé le 8 août 2011 au Tec de Monterrey, une des plus prestigieuses universités au Mexique, blessant gravement du coup deux importants scientifiques de l’institution. ITS revendiquèrent aussi l’assassinat d’un biotechnologiste de renommé, Ernesto Méndez Salinas, retrouvé mort d’une balle à la tête dans son auto sur une autoroute, le 8 novembre 2011, ce que les autorités mexicaines ont toujours présenté comme une tentative de vol d’auto ratée.
Continue reading »

note de sabotagemedia: nous avons mis le texte « ChèrEs camarades dans la rue » plus bas

sabotagemedia reçoit

Chèr.e.s camarades,

Pourquoi insistez-vous sur l’organisation à l’intérieure ou en parallèle de plus grandes manifestations, ou de dates symboliques établies ? Des moments où non seulement vous savez que les attaques de la police viendront, car tout l’appareil répressif sera organisé, coordonné, déployé et habilité par leurs lois et leurs technologies, mais où vous vous ferez également rappeler de surveiller vos arrières des masses hostiles dans la rue (n’avez-vous pas encore vu, les masses prêtes à vous piétiner sous leur peur?), toute l’amalgame de la gauche qui veut maintenir et gérer la domination alternativement, les stools et les paciflics comme nous les appelons à Montréal, déjà piégé.e.s à l’avance dans une souricière entre flics et citoyens, encore plus que lors d’une journée normale.
Continue reading »

note de sabotagemedia: Puisque la rhétorique binaire des gauchistes en ce qui attrait aux États bolivariens – révolutionnaires vs impérialistes – et leurs doubles standards devant le colonialisme et l’extractivisme de ceux-ci (pas qu’ils nous surprennent) nous écœurent profondément, nous présentons ici ce texte paru en 2013 dans la Mauvaise Herbe volume 12 no.1et légèrement modifié

L’hypocrisie bolivarienne
de la rhétorique révolutionnaire à la pratique colonialiste
Continue reading »

depuis Mediacoop Montréal

(Texte original en anglais @ http://warriorpublications.wordpress.com/2013/10/18/statement-on-provocateurs-informants-and-the-conflict-in-new-brunswick/)

Dans la foulée du raid de la GRC au blocage en résistance à la fracturation hydraulique au Nouveau-Brunswick, en territoire mi’kmaq, une théorie conspirationniste circule prétendant que les six véhicules de police incendiés auraient été l’acte d’informateurs policiers agissant comme agents provocateurs.
Continue reading »

depuis Contra Info

Le site Anarchici ferraresi a publié un document intéressant de Nicola Gai issu du dernier numéro de « Terra Selvaggia » de juillet 2013. Le texte expose de nombreux problèmes (les freins imposés et auto-imposés à l’action, l’urgence de frapper l’ennemi, les rapports entre compagnons dans les luttes et les assemblées, etc) auxquels il serait souhaitable de trouver au plus vite un remède, afin de trouver de nouveaux et toujours plus incisifs débouchés pratiques dans l’attaque destructive contre la domination.

Le fait que nous vivons dans un monde de merde où l’État et le capital nous imposent, le plus souvent sans encombre, toutes sortes de monstruosités est désormais établi. Pourtant, il est certain que seule une infime minorité de la population cherche à s’opposer, de manière plus ou moins consciente, à la suppression de chaque espace d’autonomie et de liberté qui rend la vie digne d’être vécue. Partie de cette petite minorité, nous anarchistes, conscients de l’urgence de détruire ce qui nous opprime : pourquoi ne sommes-nous pas plus déterminés et incisifs ?
Continue reading »

depuis Le Cris Du Dodo
Continue reading »

sabotagemedia reçoit et transmet

« Il me semblerait plus satisfaisant, pour ma part, puisqu’il s’agit d’hommes qui se sont illustrés par des actes, qu’on ne les honorât qu’avec des actes. »
Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, 411 avant l’ère chrétienne.

Il est dangereux de déclarer la guerre à l’Etat et à ce monde, car il ne sait faire que deux choses : progresser, et combattre tout ce qui pourrait détruire, affaiblir ou empêcher sa progression. En tant qu’anarchistes, et nous entendons par là révolutionnaires, nous sommes conscients de nos choix et des responsabilités qui en découlent. Lorsque nous disons révolutionnaires, nous ne parlons pas d’une quelconque croyance en un monde parfait et serein, ni à la chimérique croyance en la possibilité de voir advenir une quelconque révolution anti-autoritaire totale telle que nous pouvons la rêver dans nos envolées masturbatoires, de notre vivant ou non. Nous parlons d’une tension permanente vers l’approfondissent d’un processus de rupture avec le pouvoir et ses institutions, par le biais de la critique radicale et de la destruction.
Continue reading »

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme