Selon les porte-paroles de la police – communément appelés médias – 15 personnes ont été arrêtées à Gatineau dans la nuit du 21-22 mars suite à un affrontement avec les flics. Ces derniers seraient arrivés sur les lieux d’une fête sur la rue Marengère où ils finirent par recevoir des volées de bouteilles, de chaises et autres projectiles. La SPVG a dû appeler la SQ en renfort.

Les 15 personnes feront vraisemblablement face à des accusations de désordre publique et certaines de voies de fait. Il n’est pas clair si un enfant qui se trouvait sur les lieux fut confié à la DPJ où a des membres de sa famille vue l’arrestation de sa mère.

repris de Non Fides

En milieu d’après-midi, ce samedi, en marge des violents heurts qui devaient se dérouler dans le centre ville de Nantes, un certain nombre de groupuscules non-violents ont tenté de déborder l’émeute.

La journée avait pourtant commencé dans une ambiance bon enfant : au moins deux engins de chantier incendiés ; une agence Vinci saccagée ; des policiers harcelés. Les émeutiers s’en prenant également à la mairie, un poste de police et plusieurs magasins du centre-ville.
Continue reading »

Émeute à Blainville

Comments Off
Aug 252013

Les médias rapportent qu’une émeute à éclaté dans la nuit du 17 au 18 août à Blainville lorsque les flics ont tenté, vers minuit, de disperser les gens réunis dans le Parc Maurice-Tessier à la fin d’une soirée de concert organisée par la municipalité.

Selon ce qu’ils rapportent, la foule de quelques centaines a confronté les flics avec des roches et des bouteilles, et une voiture de flic à été renversée et l’intérieur incendiée.

La police des municipalités environnantes et la SQ ont été appelées en renforts. La foule a finit par se disperser vers 2am.

Selon les médias il y a eu 18 personnes arrêtées, dont certaines feront apparemment face à des accusations de participation à une émeute, d’incendie criminel et de méfaits.

Les flics ont déclaré que selon eux les médias sociaux ont motivé l’émeute, et qu’ils sont scrutés dans l’enquête en cours pour trouver d’autres suspects et porter des accusations.

depuis Contra Info

Au cours des dernières semaines de grandes manifestations se sont répandues dans les rues, avenues et autoroutes de plusieurs villes du Brésil. Discutables, manipulatrices et policières, les nouvelles divulguées par les mass médias ne coïncident pas avec les faits, actions et motivations observées dans les rues. Écrit collectivement dans le cadre du Réseau Anticapitaliste et non Partisan d’Information Politique (RAAIP), le récit qui suit nous présente une perspective informative et libertaire de ces manifestations. Cet effort de communication autonome a comme objectif d’informer des individus et organisations libertaires d’autres pays, de faire en sorte que soit connu publiquement certains antécédents de ces manifestations, l’indignation collective face à la violence étatique, la manipulation médiatique des faits, et la lutte des peuples contre l’injustice sociale et l’exploitation au Brésil.
Continue reading »

depuis Contra Info

Río de Janeiro, 17 juin : des manifestants rendent aux flics un peu de la violence qu’ils distribuent au quotidien.

Enfin, les métropoles brésiliennes ont vécu des moments dont elles avaient besoin depuis longtemps. Depuis début juin, des centaines de milliers de manifestants ont pris les rues de plusieurs villes à l’occasion de la lutte contre l’augmentation du prix du ticket de transport, mais aussi contre les conséquences désastreuses de la coupe du monde de 2014 et les jeux Olympiques de 2016.
Continue reading »

Jun 032013

Repris (et revu) par Non Fides de Contrainfo

L’occupation du parc Taksim Gezi à Istanbul a commencé le 28 mars 2013. À la suite de la descente de police dans la zone du parc le 30 mai, des hackers de RedHack ont saboté le site du siège de la police de Beyoglu. L’occupation a continué, et des milliers de personnes se sont rassemblées pour résister contre les projets du gouvernement (construire un centre commercial et raser le parc). C’est très vite devenu l’une des mobilisations les plus importantes de ces dernières années, avec différentes personnes y prenant part (depuis des activistes radicaux en passant par des ONG, etc ..), ressemblant au mouvement international Occupy.
Continue reading »

brèves sur les événements du 25 février au 5 mars


bannière en réponse au discours répété du gouvernement
que “la crise sociale est derrière nous”

Continue reading »

depuis brèves du désordre

Traduit de l’espagnol de liberaciontotal, 04.Ene.13

des photos ici

Des centaines de personnes se sont rassemblées vers 19h dans le centre de Santiago pour manifester de l’avenue Alameda vers la Plaza de Armas, en passant par la rue Paseo Ahumada. Ceci dans le cadre de la 5e commémoration en mémoire de Matías Catrileo
Continue reading »

repris depuis plusieurs sources et médias

Les derniers mois ont vu la montée de la tension social en Argentine; des affrontements dans la périphérie en réponse à l’agir des flics, des manifs massives en réponse à de nouvelles mesures d’austérité, de scandales de corruption, aussi autour de l’acquittement d’un réseau de prostitution juvénile pour l’élite, une récente inondation… Depuis jeudi des pillages et des affrontements avec les flics ce sont propagés à travers le territoire dominé par l’État argentin.
Continue reading »

Émeutes à Exarchia à quatre ans du meutre d’Alexandros Grigoropoulos par les flics

depuis Occupied London
traduit de l’anglais par sabotagemedia

Le 6 décembre 2012, quatre ans après l’assassinat d’Alexandros Grigoropoulos à sang-froid par la police, le quartier d’Exarchia d’Athènes à été encore la scène d’émeutes et d’affrontements entre la population et la police.
Continue reading »

Le 1er décembre d’intenses combats de rue et destructions de propriétés ont accueilli le nouveau président du Mexique. Les émeutes ont duré environ 7 heures dans le centre-ville de Mexico au cours desquelles la police, des banques, des entreprises et des monuments ont été attaqués ainsi que les barricades policières à l’extérieur de l’investiture présidentielle qui ont été prises d’assaut par des manifestants brandissant molotovs, pierres, bâtons, barres de métal, etc…

Tôt au cours de la journée, il y avait des nouvelles d’un jeune tué par une balle en plastique, mais ensuite l’histoire a changé dans les médias pour un jeune dans le coma, perdant un oeil et recevant une reconstruction faciale. Il y a aussi des rapports de dizaines de manifestants blessés et de nombreux flics avec des brûlures et des fractures.

Au moment d’écrire ces lignes, 69 des 96 personnes (11 femmes et 58 hommes) qui se trouvaient toujours en détention sont maintenant prisonnières dans les cages de l’État.

des vidéos ici et ici

+ de photos et vidéos ici

Inflammable n°2

Comments Off
Nov 282012

english version here

téléchargez ici

l’feu est pogné!
Textes, communiqués, et comptes rendus parus principalement à Montréal…
des moments de révolte qui réchauffent le cœur…

« …ce moment où nous reprenons nos propres vies, où nous nous libérons du moralisme, de la peur et des identités qu’on nous impose, ça ne s’arrête pas autour d’une table de négociations, ni dans une urne, ça n’est pas le début d’un mouvement ni ne meurt avec un mouvement : C’est être vivant, libre et sauvage ! »

Cette publication est pour tous ceux et celles qui ont eu à surmonter la répression de la dernière année. Pour tous les cœurs solides prêts à mettre leur liberté en périle.
Continue reading »

depuis Liberación Total
traduit de l’espagnol par sabotagemedia

Hier, le 28 juin, à Santiago comme dans plusieurs villes du pays, a eu lieu une manifestation ajouté à tant d’autres impulsés ces derniers temps par les étudiants exigeant la gratuité scolaire au $hili.

La grande majorité des manifestations qui ont eu lieu cette année n’ont pas été autorisée à passer par la Alameda, avenue principale de la capitale, elles avaient plutôt été dirigé vers des secteurs où il y avait peu de commerces et ou la répression policière était plus facile.

Pendant la manifestation, les affrontements avec la police ont duré près de 4 heures, durant lesquelles furent détruites une grande partie de la signalisation routière, arrêts du TranSantiago et des feux de signalisation. Des succursales de banques et de téléphonie Claro furent attaqués et deux pharmacies saccagés.
Continue reading »

mise à jour sur les récents événements dans le soulèvement sur le territoire usurpé et violé que nous nommons le Québec.
Continue reading »

Tandis que depuis vendredi le 18 mai des manifestations ont lieu dans plusieurs villes de la province, comme à Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières, à Montréal, des dizaines de milliers de personnes s’affrontent à l’État Policier et ses Forces de l’ordre défiant la nouvelle loi 78 qui exige, entre autre, que quelconque attroupement de 50 personnes et plus donne son trajet 8h d’avance et le modifie selon les exigences des flics sous peines d’amendes qui peuvent aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de dollars.
Continue reading »

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme