note de sabotagemedia: nous avons mis le texte « ChèrEs camarades dans la rue » plus bas

sabotagemedia reçoit

Chèr.e.s camarades,

Pourquoi insistez-vous sur l’organisation à l’intérieure ou en parallèle de plus grandes manifestations, ou de dates symboliques établies ? Des moments où non seulement vous savez que les attaques de la police viendront, car tout l’appareil répressif sera organisé, coordonné, déployé et habilité par leurs lois et leurs technologies, mais où vous vous ferez également rappeler de surveiller vos arrières des masses hostiles dans la rue (n’avez-vous pas encore vu, les masses prêtes à vous piétiner sous leur peur?), toute l’amalgame de la gauche qui veut maintenir et gérer la domination alternativement, les stools et les paciflics comme nous les appelons à Montréal, déjà piégé.e.s à l’avance dans une souricière entre flics et citoyens, encore plus que lors d’une journée normale.
Continue reading »

repris de Le Chat Noir Émeutier

Cet après-midi, le 11 février, il y a eu une manifestation devant le consulat mexicain à Seattle, en solidarité avec Carlos Lopez et d’autres prisonniers de l’État mexicain. Un groupe d’environ 20 personnes a scandé le nom de Carlos, ainsi que des slogans anti- frontières et anti-prison, ainsi qu’un résumé de l’affaire et une déclaration de Carlos ont été lus au mégaphone. Il y avait deux banderoles qui disaient « Solidarité avec tous les camarades en captivité » et « Solidaridad es mas fuerte Qué los carceles ! Presxs a la calle*! » Nous étions autour et avons distribué des tracts aux passants durant environ 15 minutes et nous sommes rentrés à l’intérieur du consulat et avons relu la déclaration de Carlos, puis nous sommes partis et nous nous somme dispersés sur notre propre volonté.
Continue reading »

sans plus d’infos voici un article des médias suivi par l’appel pour la manif retrouvée sur le web
Continue reading »

sabotagemedia reçoit et transmet

Lundi le 9 septembre à 18h
Métro Préfontaine

Vendredi matin 6 septembre, les personnes qui occupaient le terrain adjacent aux lofts Moreau ont été expulsé.es par la police de Montréal, répondant ainsi à la demande du propriétaire. Ce terrain, appartenant au même propriétaire que les lofts, était squatté pour dénoncer l’expulsion de la centaine d’habitant.es du 2019 Moreau : expulsion ordonnée par la ville après que des inspecteurs en sécurité aient jugé que le bâtiment était dangereux pour ses occupant-es.

Ça fait juste 20 ans que le bâtiment est pas sécuritaire et que le proprio laisse la situation se détériorer. Mais maintenant que le quartier est devenu in et que y’a pus juste des pauvres qui y vivent, la situation a changé. C’est pourquoi le propriétaire a annoncé que, suite a l’expulsion des locataires, il avait l’intention de rénover les lofts et de les remettre en location à des prix exorbitants. Le maire d’arrondissement, dont l’administration a laissé depuis 20 ans se dégrader la condition des lofts au prix de la sécurité des résident.es, a salué le projet de rénovation du propriétaire stipulant qu’il s’inscrivait dans une saine politique de mixité social.

Les proprios, les élus et les flics travaillent ensemble pour « nettoyer » le quartier et chasser les indésirables, pour que HoMa plaise a ses nouveaux résidents. Mais ont se laissera pas faire. Il est temps de montrer que Hochelaga emmerde la mixité sociale, qui de toute façon ne profite qu’a ceux qui ont du cash. Si les proprios sont pas capables d’entretenir nos loyers, ben on a pas besoin d’eux!

Vers la grève des loyers.
Reprenons Hochelaga!

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme