repris de Cruz Negra Anarquista México
traduit de l’espagnol par sabotagemedia

Aujourd’hui le 20 Janvier, le compagnon Mario López fut arrêté alors qu’il se présentait au tribunal pour donner sa signature comme chaque semaine dans le cadre des conditions imposées par sa libération sous caution. Premièrement, il a été informé que le Bureau du procureur général de la République avait un mandat pour lui poser des questions par rapport à une enquête en cours. Après l’interrogatoire, il a été informé qu’il serait détenu par un mandat d’arrestation pour Violation de la Loi Fédérale des Armes à Feu et Explosifs pour les événements du 27 Juin 2012. Il a été transféré à la prison Reclusorio Oriente de la ville de Mexico. Pour l’instant c’est l’information que nous avons.

L’arrestation de Mario arrive dans le contexte d’une chasse aux anarchistes par le gouvernement mexicain. Nul doute que maintenant qu’ils ont détenu le compagnon, ils essayeront de monter d’autres accusations contre lui. La persécution de l’anarchisme continue, c’est pourquoi il est plus important que jamais de renforcer la solidarité.

Liberté pour Mario López !
Liberté pour tou.te.s les prisonniers.ères anarchistes !
Ni coupable ni innocent, solidarité !

Cruz Negra Anarquista México

repris de anarchistnews
traduit de l’anglais par sabotagemedia

Le 9 Janvier, nous avons répondu à un appel à la solidarité avec les camarades anarchistes volés à Mexico, Fallon Poisson, Amélie Pelletier et Carlos López Mart. Nous nous sommes glissés jusqu’à une banque HSBC sur East Hastings, en territoire occupé de la Côte Salish (Vancouver, CB), et allumé un engin incendiaire à l’emplacement du guichet automatique causant une énorme boule de feu. HSBC est un symbole du capitalisme, de l’oppression et de la domination. C’est donc une cible parfaite pour notre rage.

Cela vient aussi à un moment où le ministre de la Justice du Canada, Peter Mackay, met en garde les militants à ne pas commettre des actions illégales envers les pipelines. Mackay tu peux te l’enfoncer dans le cul ton avertissement. Les rêves de l’État et des entreprises d’une extraction massive des ressources vont flamber par la révolte dans la rue et le sabotage et la destruction dans la nuit. Le besoin de liberté, d’anarchie et de libération détruira Cet État colonial. Nos actions de sabotage sont incontrôlables, stratégique et réussie. Cette attaque sur HSBC n’est que le début de la volonté et de sabotage qui sera et est en cours. Nous sommes aussi en solidarité avec les warriors Miq’maq et les autres manifestants qui font encore face aux accusations et à l’harcèlement des porcs de la GRC et de l’État canadien pour les manifestations contre le gaz de schiste à Elsipogtog.

SOLIDARITÉ AVEC LES CAMARADES QUI FONT FACE À L’EMPRISONNEMENT À MEXICO !
SOLIDARITÉ AVEC TOU.TES LES DEFENSEUR.ES DES TERRES ET CAMARADES ANARCHISTES !
SABOTONS LES SYSTÈMES DE CONTRÔLE SOCIAL, DE DOMINATION, DE PATRIARCHAT ET D’OPPRESSION !
VIVE L’ANARCHIE !

repris de fuego a las carceles I, II, II
traduit de l’espagnol par sabotagemedia

Jusqu’à présent, un appel du compagnon Carlos a été reçu informant de la décision du procureur général d’imposer un arraigo* de 40 jours aux trois. Nous savons qu’il s’agit d’une mesure désespérée de la PRG** pour retenir les compagnon.nes et chercher plus d’éléments pour leur condamnation, mais il est également clair qu’ils veulent poursuivre l’interrogatoire, leur faire signer des déclaration compromettante, les torturer, pour obtenir des informations et impliquer à d’autre compagnon.nes. C’est aussi un moyen de convaincre les familles et ami.es d’abandonner la défense juridique, parce que ca conviendrait au gouvernement d’avoir un avocat d’ordre commun pour les baiser à la place d’une défense juridique et politique. Le PGR n’a pas d’éléments, mais en sont à la recherche.
Continue reading »

repris de fuego las carceles traduction reprise en partie de Non Fides

Dimanche 5 janvier vers 10h du soir, deux groupes d’individus habillés de noir ont attaqué avec des pierres et des molotovs le bâtiment du ministère des communications et des transports de la ville de Mexico et un concessionnaire Nissan situé non loin, causant des dégâts au bâtiment et à plusieurs voitures.
Continue reading »

repris de Contra Info

Il y a quelques heures, le camarade Gustavo, disparu depuis le 29 décembre 2013, a communiqué avec ses proches. Il a brièvement expliqué qu’il était détenu par des agents fédéraux et était soumis à de sévères interrogatoires. Gustavo a indiqué qu’il a été battu, et après quelques heures il a été expulsé vers les États-Unis parce qu’ils étaient incapables de l’accuser de quoi que ce soit.

Cette déportation fait parti de la politique anti-anarchiste que le gouvernement mexicain met en œuvre depuis des mois; c’est pourquoi nous appelons tout le monde à être attentif à ce qui pourrait se passer ces prochains jours.

Nous voulons remercier tous ceux qui diffusent le communiqué sur la disparition de Gustavo, et vous demandons aussi de diffuser cette dernière information.

Solidarité avec Gustavo !
Liberté pour tous !

Croix Noire Anarchiste

repris de Le Chat Noir Émeutier

A l’aube du mardi 26 novembre, dans une action coordonnée, trois représentations du capitalisme mondial ont été attaqués avec des engins incendiaires: l’agence bancaire ‘BBVA’ de la colonia Portales de Mexico et deux autres banques à Toluca dans Edomex.
Continue reading »

repris de Camotazo

Mario a été arrêté le 02 octobre dernier lorsqu’il allait à la manif en commémoration des 45 ans du massacre de Tlatelolco, massacre perpétré à Mexico en 1968 (quelques jours avant les jeux Olympiques) par l’État mexicain lors d’une manifestation étudiante, et dont le nombre de victime s’élèverait à 300 personnes.

À mes 47 jours de grève de la faim je veux vous faire savoir que cette résistance survit grâce vous tous/toutes. Je veux préciser que je suis toujours en grève de la faim et que je suis hospitalisé parce que les autorités veulent fuir leur responsabilité de mon emprisonnement et de la situation de risque dans laquelle se trouve ma santé. Ils disent qu’ils m’ont hospitalisé parce qu’ « ils en ont reçu l’ordre d’en haut ». Ici comme en prison j’ai été harcelé en permanence pour que je me remette à manger, mais j’ai quand même réussi à me maintenir en grève de la faim.

Je remercie la solidarité de vous tous/toutes, vos lettres me remplissent de force et vos actions* me font sentir que tout n’est pas perdu. C’est pour ça que je veux appeler tous les cœurs solidaires à vaincre la peur et que mardi 26 novembre ils viennent avec moi à mon procès au tribunal à 10h du matin pour exiger une fois pour toute que la juge Marcela Angeles Arrieta règle immédiatement ma situation juridique, en décidant de m’acquitter et de me libérer immédiatement, étant donné que mon enfermement est absurde. Les autorités ne savent plus comment continuer de soutenir leur énorme mensonge et savent qu’ils n’ont rien pour pouvoir continuer de me garder prisonnier. Ils refusent de reconnaître ce qui est évident : que ça n’est qu’une vengeance politique et qu’ils veulent faire de moi un exemple pour faire taire les cris de rébellion qui deviennent de plus en plus forts et qui terrorisent le gouvernement. Mais cette fois nous avons montré que même s’ils essaient, ils ne pourront jamais nous faire taire et tôt ou tard ils tomberont.

Venons ensemble ce mardi et avançons dans la lutte quotidienne pour la liberté de tous/toutes

Mario

depuis Brèves du désordre

Premier message de la coordination des ombres.

“L’individu avec une capuche sur la tête ne représente pas le peuple, il ne signifie pas qu’un groupe d’illuminés va nous sauver. On n’écrira jamais sur “eux” dans les livres d’histoire. “Ils” ne sont pas “eux”, ils sont nous, qui sortons l’instinct plein de rage contre la raison du capital…”
-Tract anonyme. Chili 2009

“Nous n’avons pas d’illusions. Nous n’avons aucun espoir. C’est pourquoi nous sommes dangereux. Nous ne nous attendons pas à ce qu’ils prennent tout cela en compte. Tous les jours, ils enterrent nos cris sous leur mensonge. Adieu. Ils vont nous voir depuis leur canapés, dans leurs téléviseurs. Histoire, nous arrivons. Regarde le ciel, en haut ”.

“Nous détruisons la paix sociale qu’ils construisent jour et nuit, lavant le cerveau des citoyens pour qu’ils obéissent et se taisent [...] Ce n’est pas nos mots qui sont cruels. Cruelle est leur réalité.”
-Jeunes insurgés. Grèce, hiver 2008

A la jeunesse qui combat.
Aux collectifs et individus lassés de la pantomime réformiste et conciliatrice.
Aux rebelles qui résistent à l’offensive de l’état entrepreneurial mexicain et des gauches complices.
Aux oreille réceptives.
Continue reading »

depuis brèves du désordre

[Le 13 août 2012, nous avions fait un point complet avec de nombreuses traductions de l’espagnol (voir ici), sur la situation du compagnon anarchiste mexicain Mario Antonio López Hernandez ("Tripa"), blessé lors de l’explosion le 26 juin dernier d’un engin qu’il s’apprêtait à déposer contre un parti de gôche (c’était les élections au Mexique), puis incarcéré. C’est avec joie que nous apprenons qu’il vient de sortir de zonz. Voici sa première lettre]

Traduit de l’italien de contrainfo, January 3rd, 2013

Salut à tous !
Compagnons, après 6 mois à peine, j’ai pu sortir de prison, ce qui n’aurait pas été possible sans la solidarité et l’appui de vous tous. A la fin, comme cela a déjà été écrit, une loi des puissants a été modifiée, rendant le crime d’ “attaque contre l’ordre public” comme non grave, ce qui a conduit les camarades avocats du GASPA à se bouger rapidement pour solliciter ma liberté sur caution ou en conditionnelle. Au début, nous avons pensé que cela ne serait pas possible à cause de la circonstance agravante liée à l’usage de l’explosif et à la préméditation de l’attaque, mais le secrétaire du juge nous a transmis la mise en liberté conditionnelle vendredi vers 15h30. Après une longue journée d’attente, c’est finalement vers 1h du matin que j’ai franchi la porte vers la sortie de ce centre d’extermination, où m’attendaient des compagnonNES et amiEs, tout comme ma mère. A la fin, nous avons payé 70 000 pesos [4000 euros] à l’assurance, que nous sommes sur le point de récupérer.

C’est tout pour le moment, et je veux remercier sans hésitation de la manière la plus sincère tous les compagnons qui m’ont soutenu et se sont solidarisés de toutes les manières possibles, à partir de leurs positions, convictions et possibilités. Et aussi envoyer un salut plein de force à la compagnonne Felicity [toujours en clandestinité], où qu’elle se trouve, la lutte continue, parce qu’il ne s’agit pas d’une occasion particulière, d’un moment isolé de nos vies, mais de notre vie même ! Salutations et force aux incarcéréEs en Italie, aux compagnons Gabriel et Marco.

Solidarité avec les prisonniers anarchistes !
L’anarchie est inévitable !

Avec amour et rage,
Mario López Hdz.
Messico d.f., 31 décembre 2012

Le 1er décembre d’intenses combats de rue et destructions de propriétés ont accueilli le nouveau président du Mexique. Les émeutes ont duré environ 7 heures dans le centre-ville de Mexico au cours desquelles la police, des banques, des entreprises et des monuments ont été attaqués ainsi que les barricades policières à l’extérieur de l’investiture présidentielle qui ont été prises d’assaut par des manifestants brandissant molotovs, pierres, bâtons, barres de métal, etc…

Tôt au cours de la journée, il y avait des nouvelles d’un jeune tué par une balle en plastique, mais ensuite l’histoire a changé dans les médias pour un jeune dans le coma, perdant un oeil et recevant une reconstruction faciale. Il y a aussi des rapports de dizaines de manifestants blessés et de nombreux flics avec des brûlures et des fractures.

Au moment d’écrire ces lignes, 69 des 96 personnes (11 femmes et 58 hommes) qui se trouvaient toujours en détention sont maintenant prisonnières dans les cages de l’État.

des vidéos ici et ici

+ de photos et vidéos ici

traduit de l’espagnol par sabotagemedia
depuis Culmine

Depuis le dernier communiqué de ITS [Individualités Tendant vers le Sauvage] (21 septembre 2011) beaucoup de choses se sont passés, nous avons continués avec les attaques qui nous caractérisent, mais dans ce court texte, nous n’en revendiquerons pas encore la responsabilité (sauf un). Puisque le but de s’asseoir pour écrire ceci et placer nos doigts sur une machine encore une fois, est de nier toute cette information médiocre et de disqualification qui se dégage d’une minorité de cellules de gauche.
Continue reading »

traduit de l’espagnol par sabotagemedia
depuis Culmine

Pour les camarades anarchistes du Mexique et du monde,

Pour les incendiaires et réfractaires d’affinité de la planète entière,

Santé, frères et sœurs emprisonnéEs de Mexique, Allemagne, Chili, Espagne, Etats-Unis, Grèce, Italie, Angleterre, Suisse et du monde!

Santé, camarade Gabriel! Santé, camarade Tamara! Santé, camarade Luciano! Santé, camarade Camenisch! Santé, les camarades de la Conspiration des Cellules du Feu en captivité en Grèce! Santé pour tous ceux qui luttent pour la libération totale!

La coordination de la lutte ingérable se solidifie et s’étend sur le monde entier. L’incendie et l’explosion anarchiste laissent leur marques et éveillent la conscience libertaire. De Santiago du Chili à Mexico DF, la nuit anarchiste s’illumine avec de l’essence et de la poudre noire en signe de solidarité avec nos camarades en captivité. Montevideo, Lima et Portland s’ajoutent à l’incendie anarchiste. En Grèce, en Allemagne, en Italie et en Argentine, le rugissement de la dynamite se fait entendre. Le feu se propage de la Russie à l’Indonésie. La condamnation des États est unanime, peu importe la couleur idéologique des gouvernements qui se succèdent. Les prisons du monde tiennent en otage nos sœurs et frères en lutte. Avec ce panorama et l’extension de la lutte anarchiste, les attaques et les calomnies des opportunistes de la gauche du Capital étaient à prévoir. Les libéraux de gauche et bolcheviques pestilent scellent de baisers de langues leurs alliances répugnantes en recherche du Pouvoir et les anarchistes à nouveau menaçons de gâcher la fête; c’est ainsi qu’ils nous appellent les «ennemis publique numéro un» et hâtent leur assaut. À ces fins, ils n’ont pas de scrupules dans l’exécution des ordres de l’État et se proposent comme police bénévole. En fin de compte, ils ne se battent pas pour détruire le système de domination, mais pour le «transformer». Les léninistes et les libéraux de gauche se battent pour la prise de pouvoir d’État, non pas pour son élimination. Ainsi, en Grèce et au Chili, ils tiennent des députés et des postes publics, en défendant le système de domination contre les anarchistes, comme nous l’avons vu récemment en Grèce avec leur défense du Parlement.
Continue reading »

Pour tous les incendiaires et les antagonistes aux vues similaires,

le cinquième communiqué de la CCF-FAI/México:

Ni exaspéréEs, ni indignéEs, ni briséEs! Incendiaires en guerre contre la domination!
Solidarité avec les 32 personnes arrêtées hier!
Contre le système de domination!
Pour la libération totale!

Hier à 9h21 am, le feu libératoire à encore une fois brûlé, détruisant des marchandises. La Conspiration des Cellules de Feu (CCF) faction de la Fédération Anarchiste Informelle Mexicaine (FAI-M), section de Chihuahua, a donné vie à un incendie antagonistes au Woolworth au centre commercial Las Torres, mettant le feu à plusieurs multinationales capitalistes ici à Ciudad Juarez en solidarité avec les 32 manifestantEs arrêtéEs hier par les forces de répression. Treize magasins ont été détruits. Woolworth et Wendys ont été consumés par le feu antagonistes. Avec cette attaque, nous nous sommes également joint à la campagne pour la libération du camarade Gabriel Pombo da Silva et nous solidarisons avec les camarades Cristobal Franke, Francisco Moreno, Gonzalo Zapata, et Zerman Elias au $hili, avec notre camarade Tamara, avec les prisonnierEs camarades de la Conspiration des Cellules de Feu en Grèce, et tous les camarades anarchistes pris en otage par l’État au Mexique et dans le reste du monde.

Nous continuons à frapper le système de domination par la lutte coordonnée antagoniste internationale. La lutte anarchiste est possible, et c’est une arme de solidarité avec nos camarades emprisonnéEs. Nous laissons derrière nous la peur et l’indignation des briséEs et faisons le passage à la lutte décisive contre la domination. Nous laissons derrière le discours pour passer à la pratique. Notre acte de solidarité avec les personnes arrêtées ici à Ciudad Juarez ne veut pas dire que nous soutenons la stratégie pacifiste des indignéEs, ni ne signifie que nous sommes solidaires de leurs propositions brisés. Notre action n’est pas en faveur de Cauce Ciudadano* ou de tout autre ONG gauchiste, Perredista² ou Zapatiste. Notre action est un avertissement que toutes les attaques de la part de la domination aura une réponse.

Nous ne voulons pas changer les lois. Nous ne voulons pas changer de domination. Nous VOULONS LES DÉTRUIRE!

Ni exaspéréEs, ni indignéEs, ni briséEs – nous sommes Incendiaires! Nous sommes antagonistes! Nous sommes anarchistes!
Nous sommes tous la Conspiration des Cellules de Feu!

La CCF n’est pas une ORGANISATION. Plutôt, c’est l’expression de la rage et du mépris des antagonistes envers la domination et ses institutions.

En répartissant la Conspiration des Cellules de Feu nous continuons la guerre contre l’ordre existant.

Toute notre solidarité avec le camarade Gabriel Pombo da Silva!
Vive la lutte antagoniste!
Vive l’anarchie!

-Conspiration des Cellules de Feu / Fédération Anarchiste Informelle Mexicaine (CCF / FAI-M)
3 Novembre 2011


*(ONG qui a pour but d’éliminer la violence chez les jeunes)
²(membres/partisans du PRD, parti centre-gauche mexicain)

original en espagnol: Culmine

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme