traduction de l’anglais reprise d’ Antidéveloppement

Par cette nuit du 22 Février, mous avons versé de la peinture et de l’eau dans les réservoirs d’essence de deux tracteurs utilisés dans la construction d’un nouveau tramway à Atlanta. Ce tram est un des divers projets de développement que la ville a initié au cours des quelques dernières années commes faisant partie d’un plan général de “revitaliser” le centre-ville. Nous savons que ce plan ne veut dire que plus de flics et d’habitation inabordables.

On offre ce petit geste ensolidarité avec la ZAD, le mouvement No TAV et l’occupation de la forêt de Hambach. On voudrait aussi envoyer de nos forces à ceuxelles affectées par l’accroissement de la surveillance ou la répression que ces nouveaux développements ont amené à Atlanta.

Notre action fut très simple à réaliser. Ça n’a pas pris de temps à planifier et effectuer et nous avons trouvé tous les matériaux sur le côté de la route. On ne croit pas que c’est une accumulation d’”actions” qui fait une révolution, mais on a voulu donner notre encouragement aux participant-es actuel-les et futur-es des luttes révolutionnaires.

En avant, les coeurs forts!

from Atlanta IMC

On the night of February 22nd, we poured a mixture of sand and water into the fuel tanks of two tractors used in the construction of a new Atlanta streetcar. The streetcar is one of many major development projects the city has initiated in the past few years as a part of a general plan to revitalize downtown. We know that this plan only means more police and unaffordable housing.

We offer this small gesture of solidarity to the ZAD, the No TAV movement, and the occupation of the Hambach Forest. We would also like to send strength to those affected by increased surveillance or repression the new developments have brought to Atlanta.

Our action was very simple to perform. It did not take long to plan or to enact and we found all of the materials on the side of the road. We do not believe that an accumulation of “actions” makes a revolution, but we wanted to give encouragment to the current and future participants of revolutionary struggles.

Onward, strong hearts!

we receive and transmit

From the ZAD to Val Susa !
From Hambacher Forst to Square Taksim ?
Why not in your place ?
Continue reading »

depuis Brèves du désordre

Presse italienne – Quelques heures à peine après la rencontre à la Préfecture de Turin entre le ministre des Transports Maurizio Lupi et les entrepreneurs du Val Susa qui travaillent sur le chantier du TAV à Chiomonte, un nouvel acte de sabotage contre une entreprise s’est produit en Val Susa le 8 septembre 2013.

Un incendie -selon toute probabilité criminel- a détruit au moins six engins de chantier, dont plusieurs bétonnières, de l’entreprise Imprebeton à Salbertrand, entreprise qui travaille dans le secteur des constructions.

images ici

depuis Jura Libertaire via Antidev

B(L)OCAGE
ZAD Partout, THT, TGV Nulle Part

Un refus, un “NON” ou un “Stop !” adressé à un “Grand Projet Inutile”. Une volonté de se réapproprier sa vie, de ne plus vivre selon les codes et les normes de société industrielle de consommation. Des cabanes construites dans les arbres. Une pluie battante, qui tombe parfois sans s’arrêter plusieurs jours de suite. De la boue jusqu’aux genoux à n’en plus finir. Des bottes qu’on est content d’enlever à la fin de la journée et, qui en dégageant un délicieux parfum, mettent des jours à sécher. Des nuits froides où l’on se couvre de multiples couvertures pour rester au chaud. Des frontales qui s’activent dans la nuit, autour des machines affrétées par une grande entreprise. Des réveils difficiles parce qu’il faut se sortir de son cocon chaud pour aller bloquer les travaux d’un début de chantier, ou des mairies pendant une enquête publique. Des rassemblements publics de soutien, et des discussions interminables sur “les bilans de la lutte et ses perspectives”, sur la “violence”, sur “les médias”. Une existence qui apprend à faire avec une omniprésence gendarmesque dans nos espaces de vie. Une profonde désillusion sur la “démocratie”, sur la “république”, sur cette “France, État de droit, et patrie des droits de l’homme”. Une rage grandissante contre un système qui impose à coups de matraque, de lacrymos, de grenades, les intérêts capitalistes de grandes entreprises. Une colère face à leur violence, celle qui feint d’écouter, celle qui mutile, celle qui convoque et condamne ceux que l’on aime… Une conviction : notre lutte a dépassé son cadre “local”. Une hypothèse : notre organisation horizontale peut nous emmener jusqu’à la victoire. Une question, que sont nos victoires ? Qu’est ce que c’est LA victoire ? Une certitude, nous ne serons plus jamais les mêmes…
Continue reading »

traduit par sabotagemedia depuis Act For Freedom Now

L’État détient toujours sept combattants de la résistance NO TAV en otage dans ses prisons:

Alessio Del Sordo – C.C. via Pianezza 300 – 10151 Turin – Italy
Maurizio Ferrari – Carcere San Vittore – Piazza Filangeri 2 – 20123 Milan – Italy
Marcelo Damian Jara Marin – Carcere San Vittore – Piazza Filangeri 2 – 20123 Milan – Italy
Niccolò Garufi – Carcere San Vittore Piazza Filangeri 2 – 20123 Milan – Italy
Giorgio Rossetto – C.R. – loc. Cascina Felicina via Regioni Bronda 19/b – 12037 Saluzzo (CN) – Italy
Luca Cientanni – C.C. corso Vercelli 165 – 10015 Ivrea (To) – Italy
Juan Antonio Sorroche Fernandez – C.C. – Via Beccaria, 13 – Loc. Spini di Gardolo – 38014 Gardolo – TN – Italy

Aussi depuis lundi matin (26th Mars) Mambo a été placé en détention domiciliaire.

Lettre de Luca Abbá depuis l’hopital

Lettre de Alessio depuis la prison en réponse à une déclaration de solidarité

Lettre de Juan depuis la prison

Une lettre de Juan à propos de la solidarité

vous pouvez aussi télécharger une brochure de textes NO TAV traduits de l’Italien ici

prisoner update

from Act For Freedom Now

The State is still keeping seven NO TAV resistance fighters hostages in its jails:

Alessio Del Sordo – C.C. via Pianezza 300 – 10151 Turin – Italy
Maurizio Ferrari – Carcere San Vittore – Piazza Filangeri 2 – 20123 Milan – Italy
Marcelo Damian Jara Marin – Carcere San Vittore – Piazza Filangeri 2 – 20123 Milan – Italy
Niccolò Garufi – Carcere San Vittore Piazza Filangeri 2 – 20123 Milan – Italy
Giorgio Rossetto – C.R. – loc. Cascina Felicina via Regioni Bronda 19/b – 12037 Saluzzo (CN) – Italy
Luca Cientanni – C.C. corso Vercelli 165 – 10015 Ivrea (To) – Italy
Juan Antonio Sorroche Fernandez – C.C. – Via Beccaria, 13 – Loc. Spini di Gardolo – 38014 Gardolo – TN – Italy

Also Since Monday morning (26th March) Mambo has been moved to house arrest.

Luca Abbà’s letter from the hospital

Juan’s letter from prison

Alessio’s letter in response to a solidarity statement

translated from Non Fides by sabotagemedia

In Italy, Alessio is a comrade who has been charged after raids on 26 January, after clashes in Val Susa in summer 2011. Still imprisoned in “The Valletta” of Turin. The day after incarceration, two locations in Naples related to social centers (post-Disobbedienti) issued a statement of “solidarity and complicity” with him. After having heard of it inside, Alessio published later a letter in response…
Continue reading »

depuis Act For Freedom Now
traduit de l’anglais par sabotagemedia

Alessio est l’un des camarades arrêtéEs dans les raids du 26 janvier en Italie contre les mobilisations NO TAV. Il est détenu à la prison «Le Vallette» à Turin.

10/02/2012

Mes lettres sont bloquées. Je suis soumis à la censure (ex art. 18 ter), donc mes lettres doivent être vérifiées et éventuellement envoyées. Mais ce n’est pas le cas.

J’ai commencé à envoyer des lettres depuis mon premier jour en prison le 24 janvier. Le 10 février ces lettres sont toujours retenues. Ces chiens de garde pensent qu’ils peuvent isoler un individu de cette manière. Tous ces arrogants inutiles qui ont même un peu de pouvoir croient que les idées, la passion et le désir de révolte peuvent être mis à bas une fois qu’ils enferment les gens et les liens de solidarité avec ceux de l’extérieur sont ralentis.
Continue reading »

depuis Le réveil

Aujourd’hui, soit moins de 48h après la manifestation NO TAV qui a réuni 75’000 personnes, a eu lieu une opération militaire surprise pour l’élargissement de la zone de chantier du TAV en Val de Suse. Des appels à se rassembler fleurissent un peu partout tandis que des autoroutes ont été bloquées.

On peut suivre l’info en direct (en italien) ici.

Un agriculteur du coin, Luca Abbà, âge de 37 ans, a été blessé en s’électrocutant et en chutant d’un pylône électrique qu’il tentait d’escalader durant une action de protestation. Il est actuellement à l’hôpital dans un état grave.

Un rassemblement est prévu à Bussoleno, dans la vallée, à 18h, un autre se déroule actuellement à Turin.

Actualisations :

Hier

18h Des actions de solidarité et de blocage, ainsi que des manifestations, ont lieu en ce moment dans plusieurs villes (Rome, Palerme…)

18h50 Action de solidarité d’Anonymous : le site de la police nationale italienne est down.

Aujourd’hui

6h45 Nuit de blocages sur l’autoroute de la vallée, le point le plus chaud a été Salbertrand où les manifestantes ont enflammé des énormes barricades et se sont affrontées avec les flics jusqu’à 2h du matin quand ils ont dû se retirer. Aucune arrestation à ce qu’il parait. Les autres blocages se poursuivent…

13h34 Les forces de l’ordre sont en train d’évacuer aussi le bloc à Bussoleno avec des pelleteuses et des hydratants, les résistantes mettent le feu aux barricades mais aucun contact physique avec les policiers. Des gens devraient encore être à la sortie de l’autoroute de Chianocco.

depuis Brèves du désordre

Crema, 30 janvier : Un tag sur le mur, et des flammes sur la porte d’entrée. Le local du Parti Démocrate, situé via Bacchetta, a été pris pour cible. “No Tav” et le symbole de l’anarchie ont été tagués sur le murs à côté de la porte d’entrée. Une partie des vitres est abîmée, comme si on avait essayé de la briser, tandis que la porte a été entièrement brûlée avec du liquide inflammable.
Traduit par nos soins de informa-azione, Mar, 31/01/2012 – 22:02
Continue reading »

from angry news from around the world

informa-azione

26/01/2012 – At 6:30 this morning, Thursday, January 26, 2012, a vast police operation ordered by the Public prosecutor of Turin has struck many friends, comrades, and No TAV resistants throughout Italy with arrests and cautionary measures. The practices of resistance that set off this massive operation concern conflictual episodes starting from the eviction of the Libera Repubblica della Maddalena [Free Republic of the Magdalene], passing through the siege of July 3 and the long Susa Valley summer.
Continue reading »

depuis le réveil

Opération répressive de la police italienne en raison, officiellement, de la bataille du 3 juillet à la Maddalena. Les opposants au train haut vitesse ont vu débarquer la police en force ce matin à l’aube dans des différentes villes d’Italie, d’après la presse bourgeoise une arrestation aurait aussi eu lieu en France. 23 arrestations au total et 11 plaintes, les chefs d’accusations ne sont pas encore très clairs.

Pas mal d’arrestations parmi les membres des comités populaires et de Askatasuna. Mais aussi pas mal de gens arrêtés partout dans le but de faire passer l’idée que la résistance populaire NO-TAV ne soit que une organisation paramilitaire de gens étrangères à la vallée. La police a aussi fait des descentes dans trois centri sociali de la botte.

Mise à jour dès que l’on a davantage d’informations…

depuis le réveil

Aujourd’hui 8 décembre est l’anniversaire de la bataille de Venaus, où le mouvement NO-TAV avait “chassé” les forces de l’ordre de la vallée.

Trois cortèges étaient au rendez-vous avec l’objectif d’arriver jusqu’aux barrières qui protègent l’infâme chantier du train à haute vitesse et dénoncer la machine à fric derrière ce projet. Un cortège, parti de Susa et ouvert par les gosses de la vallée, est allé contester une des responsables de cette “oeuvre” de la modernité, à savoir l’entreprise Sitaf. Les autres deux cortèges, partis de Giaglione et Chiomonte, se sont dirigés vers la “presidio” de Clarea en bloquant l’autoroute.

Puis les manifestants se sont tournés vers le chantier pour faire tomber les barrières, protégées par un présence massive des forces de l’ordre. Bien que les flics commencent toute de suite à utiliser les canons à eau, les gens ne reculent pas et continuent à couper les clôtures. Quand les flics essayent de sortir des barrières se font repousser par les manifestants. Les policiers commencent donc à lancer massivement des lacrymos (même depuis les hélicoptères, apparemment !) qui incendient une partie de la forêt qui entoure le chantier. Les manifestants résistent à coup de cailloux et de bombes “carta”, ce n’est que après des heures que les flics arrivent à les repousser vers l’autoroute, encore bloquée par des autres NO-TAV.

Entretemps Anonymous sabote le site du député Ghiglia – qui s’était distingué pour avoir invoqué une répression farouche conte le mouvement – sur le quel on retrouve une video contre le train à haute vitesse.

A SARA DURA !

le 8 décembre 2011

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme