sabotagemedia receives

A debate is the in-depth exploration of a certain question through the confrontation between two or more sides, each one with their own position. Unlike those who think that debates are to be avoided as to not provoke divisions, we think that they have to be nourished. Because the goal of a debate is not to declare a winner before whom all have to bend the knee, but to enrich the conscience of each one. Debates clarify the ideas. The enunciation of and the confrontation between different ideas – a debate is exactly this! – elucidates the dusky parts and indicates the weak points of these ideas. This helps everybody, nobody excluded. It helps all of the sides who are participating in the ideas to refine, correct or reinforce their own ideas. And it helps everyone who assists to the debate, who will make a choice on which side to be (be it the one side, the other side, or neither of the sides discussing).

The history of the anarchist movement is full of debates. All were useful, even if sometimes they were painful. But its history is also full of lacking debates, different ideas which were never confronted, leaving everybody to their own initial certainties (or doubts). Was this for the better, since in this way sterile polemics have been avoided? According to us, no, it was for the worse, because in this way fertile discussions were prevented.

One of this lacking debates is about the use or not of acronyms, representing real organizations, claiming the direct actions against dominion. It seems to us that this debate, although important, was aborted on the moment it was born.
Continue reading »

Nov 132013

from 325

October 25th, 2013

In Italy, on 30th October, our two brothers, Alfredo Cospito and Nicola Gai, are going on trial, accused for the gunshots against a high-profile business executive of a nuclear company. The attack was claimed by the Olga cell-FAI/IRF.
Continue reading »

depuis This Is Our Job
traduit de l’anglais par sabotagemedia

Pour notre part, nous répondons à l’appel lancé par le Groupe de prisonniers politiques combattants de la rue (Gonzalo Zapata, Cristobal Franke, Zerman Elias) à la solidarité internationale avec Zerman Elias, qui a été arrêté au Chili par trois agents infiltrés le 22 septembre après avoir lancé un molotov contre un canon à eau policier au cours d’une manif étudiante.
Continue reading »

from Contra Info

According to your court indictment, Conspiracy of Cells of Fire is a terrorist organization. But words were never, nor are or will ever be neutral. Words acquire the meaning given by the person who uses them. We do not speak the language of the judges and prosecutors. We speak the language of the hunted who have refused the victim’s role, the wanted who have not handed themselves in to the authorities, the prisoners who have not caged their will for freedom, the anarchists who have never kneeled in front of Power. Solidarity, Dignity, Urban Guerrilla, Anarchy, these are our words, that we unleash as an insult against your system.
Yes, that’s right, we are anarchist urban guerrillas and proud to participate in the rebellion of our desires, under the name Conspiracy of Cells of Fire.
Continue reading »

depuis Contra Info

Second procès de l’affaire “Halandri” – Deuxième jour, 20 décembre 2011
Cour spéciale de la prison de femmes de Korydallos.

Avant que l’audition soit ajournée les quatre inculpés ont fait une déclaration. Christos Tsakalos l’a lue après avoir expliqué ceci:
“Nous voulons lire une déclaration politique en ce qui concerne les faits de notre récente tentative d’évasion de la prison de Korydallos. Initiallement, le problème peut sembler hors de propos pour l’affaire du procès, néanmoins elle a une relation directe pour une raison spécifique. Cette tentative par nous n’a pas seulement convoyé un message aux prisons de Korydallos et au système pénitentiaire en général, mais aussi à cette cour.”

Le texte complet de la declaration:
Continue reading »

from Contra Info

Second trial of the ‘Halandri case’ – Day 2, December 20th, 2011
Special court of Koridallos women’s prisons

Before the hearing was adjourned, the four defendants made a statement. Christos Tsakalos read it after explaining that, ‘We want to read a political statement in regard to the facts of our recent attempted escape from Koridallos prisons. Initially, the issue may seem irrelevant to the court’s case, nevertheless it has a direct relation, for a specific reason. This attempt of ours not only conveyed a message to Koridallos prisons and the entire prison system in general, but also to this court.’

The full text of the statement, a copy of which was filed in the court records, is as follows:
Continue reading »

traduit de l’anglais par sabotagemedia
depuis 325

Vers 6.45 du soir [12/12/11], P. Vlastos (une figure underground connue, accusé d’organiser des enlèvements de riches hommes d’affaires entre autre) prit des gardiens de prisons en otage dans sa tentative d’évasion. Quelques membres de la CCF (qui était à Koridallos pour la deuxième partie du procès «Halandri») ont aussi participé dans la tentative. Après que la tentative eut échoué, ils commencèrent à négocier, pendant qu’un des camarades de la CCF fit une déclaration au médias comme quoi ils avaient participé dans la tentative d’évasion mais ne voulaient pas négocier avec des flics, mais qu’ils voulaient publiciser les horribles conditions à la prison de Koridallos
Continue reading »

from 325

Around 6.45 this evening [12/12/11], P.Vlastos (a known underground figure accused of organizing kidnappings of rich industrialists among other things) took some prison guards hostage in his attempt to escape. A few members of the C.C.F. (who are in Koridallos because of the second part of the ‘Halandri’ trial) also participated in the attempt. After the escape attempt failed, they started negotiating, while one of the comrades of the C.C.F. made a statement to the media that they participated in the escape attempt but do not want to negotiate with cops, but want to publicize the horrible conditions in Koridallos prison (See above Youtube video for statement by Michalis Nikolopoulos).
Continue reading »

traduit de l’espagnol par sabotagemedia
depuis Culmine

Une fois de plus
main tendu aux camarades
Poing fermé aux enemis.es

Camarades de l’organisation de la Conspiration des Céllules du Feu je vous écris à quelques heures du début du procès «l’affaire bombes» une mauvaise copie de «l’affaire Cervantes.»

Le pouvoir et ses sbires essaient de me condamner pour la collocation d’un engin incendiaire dans une église, pour cette raison je risque une condamnation de 5 à 20 ans de peine effective, dans le cadre de la loi antiterroriste. On Prépare le feu de la chasse aux sorcières.
Continue reading »

traduit de l’espagnol par sabotagemedia
depuis Culmine

Lettre de Cristobal «Mono» Franke depuis la Prison de Haute Sécurité au Chili, arrêté pour le tabassage d’un flic au cimetière municipal durant les manifestations du 11 septembre contre la dictature militaire et son prolongement démocratique.

«C’est une guerre et nous sommes des guerriers.ères» *

Des mots en solidarité avec les camarades de la CCF

Solidarité, un mot très utilisé dans cette société, des interventions militaires déguisées en aide humanitaire, des dons avec les achats à l’épicerie, une collaboration entre la police et les bons citoyens, jusqu’à ceux qui «luttent» pour agrandir les cages des animaux pour leur bien-être. Toutes les expressions où la Domination* récupère et imprègne chaque recoin avec ses logiques, la suppression de la valeur des mots en les limitant à de misérables campagne pour que les citoyens dorment avec leur conscience tranquilles après avoir pris quelques somnifères. Les sentiments d’infériorité sont ce que la Domination veut imposer comme «solidarité», avec compassion et pitié, avec soumission et admiration, où dans le premier cas, quelqu’un qui a plus que l’autre donne les miettes pour soulager la misère un moment, conduit par la honte qu’il/elle éprouve de celui/celle qui n’a rien. Dans le second cas, qui se juge inférieur a quelqu’un, soutenant le pouvoir et l’autorité, collaborant avec son travail sans retirer aucun bénifice, à part des remerciements pour avoir contribué à perpétuer l’ordre.

Pour moi la solidarité est un outil de lutte pour exprimer, de différentes façons, le soutien et le respect entre les opprimés.ées, qui résistent et/ou affrontent les gestionnaires de la misère. Pour moi, c’est une relation entre connus.ues et inconus.ues, qui ne se considèrent pas comme supérieur ou inférieur, mais comme équivalent, où souvent les gestes sont reçus et envoyés de manière anonyme, avec la seule intention d’être présent et rendre tangible que personne n’est seul.e.

Voilà comment je comprends la solidarité et c’est comment je l’ai porté au fait depuis que je me suis décidé pour le chemin de la libération, où il est nécessaire de soutenir ceux qui luttent dans différentes parties de la terre, depuis les prisons comme à l’extérieur des murs. Pendant ces mois en captivité j’ai senti la force de chaque geste, de toutes/tous, vos lettres et aliments, les graffitis, dépliants et le feu.

Avant j’étais de l’autre côté des murs, apportant ce que je pouvais et voulais, mais maintenant la conviction que la «solidarité» n’est pas une parole morte prend plus de force que jamais. C’est pourquoi je veux par cette lettre envoyer mes salutations aux camarades qui ont assumé.ée la responsabilité politique d’appartenir à la Conspiration des Cellules du Feu et qui sont maintenant mis.e en cage dans différentes prisons sur le territoire dominé par l’État grec. C’est la conviction ferme et digne, qu’ils ont pris depuis l’anonymat de leurs attaques et leurs revendications postérieures, qui sont une contribution et une impulsion de lutte, celles qui transcendent les frontières et les langues, comme la position qu’ils/elles ont assumé.e depuis leur emprisonnement.

Je crois que la solidarité entre prisonniers.ères, révolutionnaires et subversifs.ives est une arme puissante dans la lutte contre les prisons et les gardiens de prison, c’est ainsi que la proposition du CCF ou l’initiative de Gabriel Pombo da Silva de la Grève de la Faim Internationale il y a un certain temps, sont des gestes qui cherchent à entrelacer expériences et relations entre camarades, pour qu’ensemble, comme contribution d’un entourage informel et diffusé, nous avançons vers la destruction de la Domination, où chaque camarade écrit ses contributions, critiques, expériences et propositions, où aucun.e camarade prisonniers.ères n’est seul.e, parce que s’ils en touchent un.e, ils nous touchent toutes/tous, comme on dit par ici «aucune attaque sans réponse.»

Dans la lettre que vous avez fait comme proposition pour cette brochure, on y faisait référence à que vous rejetiez les avocats pour diverses raisons et peut-être que ça dépend de plus de facteurs que dans la distance je ne connais pas, mais ceci est un exemple de plus du courage contre le Pouvoir et ses lois, vous serez vos propres défenseurs. Ici, pour ma part et celle d’autres camarades, la défense juridique est conduite par la «Défense Populaire», qui est soutenu par le «Pikete Jurídico» (étudiants.tes en droit), qui de façon solidaire offrent leur aide, visitent les prisonniers.ères et contribuent ce qu’ils peuvent sur le plan légal.

Pour terminer, j’aimerais lancer deux initiatives, une sur les campagnes de solidarité et de l’autre sur le débat et l’élaboration d’idées. Le premier est pour que les dates des procès des camarades du monde entier soient diffusés à l’avance, de sorte qu’elles servent d’appel à solidariser avec chaque camarade qui subit un procès.

La deuxième initiative est de discuter des idées/pratiques de Libération Animale, qui ont déjà été développés par les camarades au Mexique, Suisse, Italie, Russie et plus récemment en Bolivie et qui par le CCF, a seulement été fait référence par Damiano dans une de ses lettres. Des questions telles que l’écologie et l’antitechnologie ont déjà été soulevée, je pense donc que la lutte contre l’exploitation des animaux fait partie intégrante de la lutte, pour ainsi pointer vers la libération totale, mettant fin à toutes les formes de domination.

Salutations fraternelles à Hristos, Gerasimos, Mihalis, Giorgos N., Haris, Panagiotis, Olga, Giorgos P. et Damiano.
Par ailleur, pour toutes/tous les accusés.ées. dans cette affaire, en particulier Panagiotis M. mes salutations qui traversent les murs et marrés jusqu’à chacune de leurs cages.
Honneur à Mauricio Morales, Honneur à Lambros Foundas
Solidarité avec tous/toues les prisonniers.ères en guerre.

Mono

Prisonnier de guerre de tendance nihiliste
Section de Sécurité Maximale – Prison de Haute Sécurité
novembre 2011

J’adresse mes salutations aux camarades qui contribuent à ce dialogue qui brise les frontières, je veux dire qui traduisent les lettres depuis et vers différentes langues, comme le livre «Reventando a lo existente, reflexiones del combate minoritario» [livre sur le CCF en espagnol], qui en ces jours de confinement m’est tombé sous la main, ainsi que les sites internet (Liberaciontotal.lahaine.org / culmine.noblogs.org / actforfree.nostate.net …) qui diffusent les transferts et les actions qui se produisent en Grèce.

* Cette phrase a été crié depuis le CSO Sacco y Vanzetti, après la mort de Mauri et où la police tenta d’entrer. La phrase est claire, dans cette guerre nous ne sommes pas soldats, nous sommes guerriers.ères avec autonomie et honneur, où nous ne nous battons pas pour des médailles et / ou autres bêtises, mais pour récupérer nos vies, pour la libération totale, coûte que coûte.

Ndt: Dominio en espagnol peut vouloir dire domaine ou domination

traduit de l’espagnol par sabotagemedia
depuis Hommodolars

VIVE LA CONSPIRATION DES CELLULES DU FEU!

Soeurs/Frères une grande étreinte insurrectionnelle depuis la distance. Nous grandissons… sans aucun doute nous grandissons a chaque instant que nous affrontons l’ennemi face à face, instants qui sont quotidiens marqués par la violence libératrice qui effraie l’oppresseur. Violence que vous avez revendiqué comme génératrice d’instances nouvelles capables de mettre en échec les systèmes de sécurité et de renseignement du pouvoir. Aujourd’hui vous affrontez l’enfermement en le faisant de façon digne, toujours en guerre avec le screw, pariant sur la propagation de l’insurrection dans tous les coins du monde. Nous d’ici, du Chili maudit, nous nous joignons à l’appel solidaire le percevant comme l’une des pierres angulaires de notre tâche révolutionnaire.
Continue reading »

from Act for freedom now!

A publication by the imprisoned members of the Conspiracy of Cells of Fire

We hear the song of fire that comes from far away. The words smell of gunpowder. From the other side of the world rebellious comrades burn the nights and liberate places and moments. we can hear them… They conspire, plan, attack… We do not have to say anything else, we leave our brothers and sisters to speak for us.

“We are all Conspiracy Cells of Fire. C.C.F. is not an organization or just a group. On the contrary it is a antagonistic expression of rage and contempt towards authority and its structures. To spread the C.C.F. all you need is gasoline, matches and the desire to fight for absolute freedom. We have begun the war against the existing order.

Mexican C.C.F./FAI”

The following text is dedicated to the Mexican C.C.F. and to our brothers and sisters of F.A.I. all around the world.
Continue reading »

depuis Contra Info

L’incarcération est une torture permanente.

Nous vivons dans de sordides conditions, l’un sur l’autre, dans des espaces sales, nous nous lavons avec de l’eau glaciale. Nous mangeons des demi-portions de bouillie alimentaire liquide. Nous n’avons pas assez de soins médico-pharmaceutiques. Nous faisons face à une justice sadique qui nous impose des peines exhaustives.
Et ça ne s’arrête pas là.
Continue reading »

desde Culmine

Una vez mas
Mano tendida al compañerx
Puño cerrado al enemigx

Compañerxs de la organización de la conspiración de células del fuego les escribo a pocas horas de que comenzará el juicio “caso bombas”, una mala copia del “caso Cervantes”.

El poder y sus lacayos esta intentando condenar por la colocación de un artefacto incendiario en una iglesia, por este hecho arriesgo una condena de 5 a 20 años de pena efectiva, esto dentro del marco de la ley antiterrorista. Se prepara la hoguera de la caza de brujas.
Continue reading »

from Culmine,
translated from spanish by sabotagemedia

Once more
A Reach Out to the comrade
A Clenched fist to the enemy

Comrades of the Conspiracy of Cells of Fire organization I write to you within hours of starting the “bombs case” trial, a bad copy of the “Cervantes Case.”

Power and its minions try to convict for the placing of an incendiary device in a church, for this reason I risk a sentence of 5 to 20 years of effective penalty, that within the framework of the anti-terrorism law. The fire of the witch hunt is being prepared.

Until August 14th 2010, I lived in squat house la Krota, where there was an anarchist library (this was a feast for the police that foul day), my beautiful home became one of the “power centers” of the prosecution, one of the foundations of the failed terrorist conspiracy thesis … what an insult to whom spits on the exercise of the powerful. The inhabitants of this place openly propagated anti-authoritarian ideas, which the state fears.
Continue reading »

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme