repris de Contra Info

Il y a quelques heures, le camarade Gustavo, disparu depuis le 29 décembre 2013, a communiqué avec ses proches. Il a brièvement expliqué qu’il était détenu par des agents fédéraux et était soumis à de sévères interrogatoires. Gustavo a indiqué qu’il a été battu, et après quelques heures il a été expulsé vers les États-Unis parce qu’ils étaient incapables de l’accuser de quoi que ce soit.

Cette déportation fait parti de la politique anti-anarchiste que le gouvernement mexicain met en œuvre depuis des mois; c’est pourquoi nous appelons tout le monde à être attentif à ce qui pourrait se passer ces prochains jours.

Nous voulons remercier tous ceux qui diffusent le communiqué sur la disparition de Gustavo, et vous demandons aussi de diffuser cette dernière information.

Solidarité avec Gustavo !
Liberté pour tous !

Croix Noire Anarchiste

sabotagemedia reçoit et transmet

En ce lundi 25 novembre 2013, alors que nous diffusions comme plusieurs fois par mois le bulletin anarchiste Lucioles aux alentours de la station de métro Belleville, deux chiens de garde de la B.S.T ont commencé à nous renifler, comme souvent depuis quelques mois. Cette fois-ci, après s’être entretenu au talkie pendant quelques minutes à propos de ces anarchistes, l’un d’eux a une idée géniale, Tony notre plus grand fan (petite taille, brun et petit bouc noir), accoure vers un sac contenant des bulletins et essaye immédiatement de s’en emparer. Mais, les compagnons ne laissent pas faire et résistent à ce vol à la tire en maintenant le sac. S’ensuit une épreuve de force jusqu’à ce que les flics réussissent à l’arracher. Leur prétexte ésotérique : le plan vigipirate. Il s’agirait d’un sac abandonné, un colis suspect (alors qu’il se trouvait à nos pieds), et donc, les bleus utilisent ce prétexte pour faire un contrôle d’identité et tenter (sans succès) d’interrompre la diffusion.
Continue reading »

Nov 202013

sabotagemedia reçoit et transmet

Salut à toutes et tous !

Mardi 12 novembre le verdict a été rendu dans le cadre du procès contre Sonja Suder. Après 26 mois d’emprisonnement, elle a enfin été libérée !
Continue reading »

depuis anarchistnews

Récemment, nous avons visité le stationnement du ministère de la sécurité publique du Québec situé au 600 rue Fullum. Nous avons versé du décapant à peinture sur leurs véhicules officiels et crevé les pneus.

Le ministère de la sécurité publique du Québec est entre autre responsable de la supervision de la police provinciale, des polices municipales et des prisons provinciales. Ce ministère est responsable de tous les aspects des conditions d’emprisonnement au Québec – du comportement des flics au items disponibles à la cantine.

Au moment de la publication de ce texte, il y a deux démonstrations de résistance au système carcéral au Canada. L’une est une grève de la faim engagée par des immigrant-e-s détenu-e-s en Ontario, accusé-e-s d’aucun crime, en attente de procédure de déportation. Leurs revendications incluent la demande de meilleurs traitements ainsi que la fin des détentions d’immigrant-e-s sans accusation criminelle. La grève de la faim en est présentement à sa cinquième semaine.

La seconde est une grève du travail en cour dans plusieurs prisons fédérales à travers le pays, protestant contre la coupure de salaire de 30% pour tous les détenu-e-s des prisons fédérales. Le gouvernement justifie cette coupure en annonçant que les prisonnier-e-s doivent payer une pension. Non seulement les prisonnier-e-s doivent déjà travailler au maintient de leur propre prison, mais ils devront dorénavant payer pour leur emprisonnement. Cette coupure de salaire fait parti d’une tendance plus large à empirer les conditions d’emprisonnement-sentences plus longues, libérations conditionnelles avec conditions plus strictes, cellules doublement occupées et diminution des programmes en prison.

Solidarité avec les prisonniers en lutte; pour en finir avec la police et toutes les prisons.
Et avec Youri et Guillaume, prisonniers du G20 à la prison provinciale de Bordeaux à Montréal.

repris de diverses sources

17 octobre – Tôt ce matin, des dizaines d’agents de la GRC lourdement armés, certains en militaire (unité tactique), avec des chiens et des fusils d’assault à la main, ont raflé le blocus contre le gaz de schiste, tenue principalement par des Warriors Mi’kmaq et des colons Acadiens, et qui depuis le 30 septembre empêchait l’équipement de SWN, de se déplacer.
Continue reading »

depuis CLAC

Montréal, le 4 octobre 2013 – Aujourd’hui au Palais de justice de Montréal, Guillaume Constantineau et Youri Couture, deux militants anticapitalistes de Saint-Jérôme (à proximité de Montréal) ont plaidé coupable à trois chefs d’accusation découlant de leur participation aux mobilisations historiques contre le sommet du G20 de Toronto, les 25, 26 et 27 juin 2010. Tous deux devront purger une peine de six mois d’emprisonnement dans une prison provinciale de la région de Montréal (Bordeaux), à compter d’aujourd’hui.
Continue reading »

Depuis le 30 Septembre, une barricade a été érigée sur la Route 134 au Nouveau-Brunswick, bloquant l’accès à un terrain appartenant à Irving où SWN Resources entrepose de l’équipement de test sismique pour l’exploration du gaz de schiste dans la région. La GRC s’est posté avec des barrières aux deux côtés de la barricade qui est tenue principalement par des Warriors Mi’kmaq et des gens des communautés environnantes.

SWN Resources Canada a obtenu une injonction contre le blocus le 3 Octobre et la GRC a bloqué tout accès au site le soir même alléguant un appel sur les médias sociaux à venir défendre la barricade avec des armes.

Au moment d’écrire ces lignes la confrontation se poursuit.

voir aussi Halifax mediacoop (en anglais)

photo de Halifax mediacoop

Sep 302013

depuis Non Fides

Le 9 septembre 2013, une nouvelle convocation pour première comparution de la juge d’instruction Maïa Escrive a été émise contre Dan et Olivier [1] pour le 9 octobre, la précédente étant restée lettre morte [voir ici], ainsi que celles de la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (B.R.D.P.). Il s’agit toujours du tract « Correspondants de nuit : des agents de proximité de la guerre aux pauvres» .
Mais rien n’a changé, les deux compagnons n’ont toujours RIEN A DÉCLARER.
Continue reading »

depuis Contra Info

En l’espace d’une semaine et demie 14 compagnon·ne·s ont été arrêté·e·s, sans compter les écoutes, filatures, tentatives d’expulsions et attaques contre le mouvement anarchiste de Montevideo. Rien de cela ne nous fait peur, ça ne fait que nous rendre plus forts. Ils s’en prennent à nous parce que nous dérangeons. Si nous dérangeons les puissants et leurs collaborateurs c’est que nous faisons bien les choses.
Continue reading »

depuis Contra Info

voir la vidéo
vidéo en anglais (avec sous-titres en espagnol)

Le 11 août 2013, environ 100 migrants et leurs soutiens sont descendus dans la rue en direction du centre de rétention pour migrants de Laval juste à l’extérieur de Montréal, pour dénoncer la pratique du gouvernement canadien d’enfermer et d’expulser les personnes sans statut. La manifestation a été organisée en collaboration avec la Journée de la justice pour les prisonniers, qui a lieu chaque année le 10 août pour commémorer les vies de ceux qui luttent et meurent derrière les barreaux, et de réaffirmer l’engagement des personnes pour la suppression des prisons. Des gens sont venus en bus, d’autres à vélo, et quand ils sont arrivés, ils étaient déterminés à faire suffisamment de bruit pour que les migrants à l’intérieur du centre de rétention puissent entendre leur message.
Continue reading »

traduction reçue par email

Le harcèlement et l’intimidation policière des résident-e-s de George Street s’intensifient.
La bataille autour de Seaton House et de la gentrification reprend de plus belle.

Par : quelques résident-e-s de George Street

Nous écrivons ce communiqué en tant que résident-e-s du 311 George Street, une maison collective située dans l’est du centre-ville de Toronto. Au fil des nombreuses dernières années où nous avons vécu ici, nous avons été témoins du harcèlement policier répandu à l’encontre de la population itinérante de l’endroit et nous avons eu un certain nombre d’altercations mineures avec des agents de police particulièrement détestables de la Division 51. Au courant du dernier mois (Ndt : juillet 2013), nous avons remarqué un niveau accru de surveillance et de tactiques d’intimidation policière nous visant, ainsi que d’autres habitant-e-s de la rue.
Continue reading »

depuis Contra Info

Au cours des dernières semaines de grandes manifestations se sont répandues dans les rues, avenues et autoroutes de plusieurs villes du Brésil. Discutables, manipulatrices et policières, les nouvelles divulguées par les mass médias ne coïncident pas avec les faits, actions et motivations observées dans les rues. Écrit collectivement dans le cadre du Réseau Anticapitaliste et non Partisan d’Information Politique (RAAIP), le récit qui suit nous présente une perspective informative et libertaire de ces manifestations. Cet effort de communication autonome a comme objectif d’informer des individus et organisations libertaires d’autres pays, de faire en sorte que soit connu publiquement certains antécédents de ces manifestations, l’indignation collective face à la violence étatique, la manipulation médiatique des faits, et la lutte des peuples contre l’injustice sociale et l’exploitation au Brésil.
Continue reading »

repris de plusieurs sources dont Halifax mediacoop, photos de Halifax mediacoop

Au Nouveau-Brunswick, un campement est maintenu le long de la route 126 par des Mi’kmaq d’Elsipogtog et des sympathisants ainsi que diverses actions ont eu lieu dans les dernières semaines, comme des manifs, des blocages et saisies de véhicules de SWN Resources Canada pour protéger la terre – terres autochtones non-cédées – des tests sismiques pour l’exploration de gisements de gaz de schiste.
Continue reading »

depuis Média Recherche Action

vidéo de la manif

Manifestation à Montréal en solidarité avec nos camarades occupant la station de pompage North Westover à Hamilton et contre la Ligne 9
Continue reading »

Jun 032013

Repris (et revu) par Non Fides de Contrainfo

L’occupation du parc Taksim Gezi à Istanbul a commencé le 28 mars 2013. À la suite de la descente de police dans la zone du parc le 30 mai, des hackers de RedHack ont saboté le site du siège de la police de Beyoglu. L’occupation a continué, et des milliers de personnes se sont rassemblées pour résister contre les projets du gouvernement (construire un centre commercial et raser le parc). C’est très vite devenu l’une des mobilisations les plus importantes de ces dernières années, avec différentes personnes y prenant part (depuis des activistes radicaux en passant par des ONG, etc ..), ressemblant au mouvement international Occupy.
Continue reading »

anticopyright
Ⓐ 2011 SABOTAGEMEDIA a customized Suffusion theme